Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2012

Aujourd'hui c'est l'anniversaire de Valmy!

Les sondages battent leur plein aux Etats-Unis en vue de la présidentielle de novembre, et tous invariablement donnent un avantage à Barack Obama. Cela me fait penser à ce qui s’est passé en France avec F. Hollande, ce dernier faisant la course en tête constamment…pour finir par être élu. C’est bon signe, parce qu’avec un président qui ne s’occuperait pas des « assistés », et a contrario ne s’occuperait que de ceux qui ne le sont pas, les Etats-Unis achèverait leur descente aux enfers sur le plan économique et social. N’oublions surtout pas l’état dans lequel Georges Bush a laissé son pays après huit ans de présidence républicaine, ce qui là aussi incite à faire le rapprochement avec N. Sarkozy et l’UMP. Et j’ajouterais en parlant des Etats-Unis, qu’heureusement (pour les Américains et les autres) que B. Obama a mis en place deux plans de relance, qui ont permis d’éviter au monde une crise comparable à celle de 1929. Bref, tout n’est pas parfait dans le bilan de B. Obama, mais il y a des choses éminemment positives, notamment l’arrêt de l’engagement en Irak et la mise en place d’un nouveau système de santé plus protecteur pour le plus grand nombre. Rien que pour cela, il mérite d’être réélu, surtout face à un candidat comme M. Romney.

Revenons à présent à nos affaires franco-françaises, en n’oubliant pas qu’aujourd’hui nous sommes le 20 septembre, et que c’est l’anniversaire de la victoire française de Valmy (220 ans). Oh certes ce ne fut pas une victoire comme on l’apprend dans les manuels d’histoire dès notre plus jeune âge, mais c’était la première fois que les troupes françaises, emmenées par Dumouriez et Kellermann, arrêtaient les troupes ennemies du duc de Brunswick, les Prussiens étant obligés de battre en retraite, ce qui desserrait l’étreinte vers Paris et donnait de l’air à la Révolution. Mais le 20 septembre 1792, c’est aussi le jour où l’Assemblée législative fut remplacée par la Convention dont le rôle principal devait être d’élaborer une nouvelle Constitution. Rappelons-nous au passage, le nombre de fois où J.L. Mélanchon nous parla de mettre en place une Assemblée Constituante…sans jamais nous expliquer en quoi cela consistait. Fermons la parenthèse pour noter qu’en 1792, c’était la première fois que les députés étaient élus au suffrage universel (droit de vote pour tous les hommes).

Si j’évoque une nouvelle fois l’histoire, c’est pour bien montrer que nous n’avons pas tellement évolué depuis cette époque, dans la mesure où on en est à trouver presque « merveilleux » que le président du groupe socialiste à l’Assemblée, Bruno Le Roux, envisage d’interdire de cumuler les indemnités de parlementaire et d’élu local. Comme si ce n’était pas une évidence, et comme s’il n’était pas normal que les députés ou sénateurs se contentent de toucher leur simple indemnité de parlementaire ! En tout cas, si vraiment cela se fait (soyons prudents !), et si l’on ne trouve pas un moyen de contourner le dispositif (soyons prudents !), cela fera des économies substantielles, et surtout cela pourrait amener nombre de politiciens à abandonner quelques uns de leurs mandats…laissant la place à d’autres plus jeunes et ou plus disponibles. Ce serait aussi davantage dans l’esprit du 21 septembre 1792, date de la proclamation de la République, date aussi où le roi est devenu un simple citoyen appelé Louis Capet, nom de famille des rois de France depuis Hughes Capet, fondateur de la dynastie au dixième siècle. Un roi normal, si j’ose dire !

Passons à autre chose à présent, en regrettant que Charlie Hebdo ait recommencé à susciter les protestations des musulmans avec ses nouvelles caricatures de Mahomet. Franchement, à part faire parler de lui, est-ce que ce journal, qui se veut satirique, avait besoin d’évoquer un sujet aussi sensible ? Charlie Hebdo est-il à ce point à court d’imagination ? Cet hebdomadaire croit-il que les gens sont dupes, quand il affirme lutter contre toute dictature morale en tournant en dérision la ou les religions dans des moments pour le moins mal venus ? Pourquoi Charlie Hebdo ne se contente pas d’essayer d’imiter le Canard Enchaîné, et faire en sorte que ses 70.000 lecteurs sachent eux-mêmes faire la part des choses entre l’humour et le message à faire passer ? Autant de questions que les rédacteurs de Charlie devraient se poser, ce qui me fait regretter au passage que les grands médias s’emparent du sujet comme s’il s’agissait d’une information essentielle. Au fait, qui en France est au courant de la mort de Santiago Carillo (ancien dirigeant du Parti Communiste espagnol), un homme qui pourtant méritait énormément le respect pour son combat contre le fascisme et pour la démocratie en Espagne et ailleurs, en rappelant qu’il fut un des promoteurs de  l’euro-communisme, et qu’il condamna avec fermeté l’invasion de la Tchécoslovaquie par les troupes soviétiques en août 1968.   

Un dernier mot enfin pour noter que les Français sont des gens qui changent d’avis comme de chemise, si l’on en croit un sondage IFOP, puisqu’ils seraient à présent à peine 40% à être favorable au droit de vote des étrangers non-européens (Union Européenne), contre 55% un an plus tôt. Apparemment la campagne électorale est passée par là, avec N. Sarkozy et l’UMP faisant de la surenchère avec le Front National sur le sujet…ce qui suffit à démontrer que la frontière est très ténue entre le Front National et l’UMP sur certains sujets sociétaux. Et ce n’est pas en choisissant F. Fillon plutôt que J.F. Copé ou vice-versa qui va changer les choses, chaque camp ayant dans ses rangs des membres de la droite dite populaire, donc assez proches des idées du Front National. En revanche, entre le Parti Socialiste et le Modem ou du moins ce qu’il en reste, les différences sont extrêmement minimes. Raison de plus pour le pouvoir en place de s’en rappeler le moment venu !

Michel Escatafal

Les commentaires sont fermés.